29 février 2008

Casse toi!

Non, cette histoire ne se passe pas dans un salon de l’agriculture. Elle se passe dans une salle de classe, dans un collège de Guadeloupe.

Profette est assise au fond de la classe, au tableau, un adolescent tremblotant tente de montrer qu’il est capable de parler pendant deux minutes en espagnol, il est en train de faire un bulletin météo à partir d’une carte murale de l’Espagne couverte de soleils, nuage températures… Sur sa droite, Yoan n’arrête pas de se retourner, bavarder, se moquer du pauvre bougre qui bafouille au tableau. Elle prévient Yoan « écoute Yoan, tu continues comme ça, tu fais encore une remarque déplacée et tu vas finir l’heure en permanence avec un rapport ! C’est bien clair ? » Yoan réponds, « oui madame », mais continue son manège. Profette est de plus en plus excédée, d’autant plus qu’au tableau Yaël a mal préparé son intervention, il bafouille de plus en plus et a des gouffres de mémoire. Profette le sermonne et lui dit « tu peux aller t’asseoir » et Yoan de rajouter « ouhais c’est ça, casse toi ! »

Pour Profette, c’est la remarque de trop, s’ensuit une demande de carnet, que Yoan n’a soit disant pas comme d’habitude, puis le renvoi promis avec un rapport.

C’est n’est que le lendemain que j’ai appris le « casse toi alors pauvre con » de notre président, oui celui là même qui trouve que le respect s’est perdu, celui là même qui veut passer la racaille au kacher. Et bien rassurez vous cher président, dans les collèges de notre belle France, les profs estiment qu’il est de leur devoir d’enseigner le respect, et un casse-toi peut donner lieu à un renvoi de cours, même quand on n’y a pas ajouté « pauvre con »… A bon entendeur !

Posté par Manu_0210 à 01:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Casse toi!

    un petit clin d'oeil

    bonjour!
    je suis tombée par hasard sur ton blog, et je voulais te dire que j'aime beaucoup le style de ton écriture j'espère que tu es heureuse là où tu es et que ton boulot te plaît. Je passe moi-même le Capes d'espagnol, dur dur, je sais ce que c'est, alors chapeau bas Madame pour l'avoir décroché! bonne route et bonne chance à toi,
    Nadia

    Posté par ilouna, 10 mars 2008 à 11:21 | | Répondre
  • Tu crois qu'il veut s'attaquer aux juifs ("passer la racaille au kacher" lol).
    Comme dirait notre cher Raffarin, c'est un dialogue privé d'homme à homme assez direct, assez viril.
    Pour ceux qui n'auraient pas vu, allez voir sur le site qui va bien pour ça, c'est assez marrant. Tu nous manque vraiment, toi et tes raffarinades, tu voudrais encore bien nous rouler dans la raffarine.
    Et puis d'abord, comme dirait Sarko, ce n'est pas au professeur d'apprendre la différence entre le bien et le mal, c'est au curé. Encore une belle leçon de laïcité.

    Posté par Lui, 11 mars 2008 à 18:06 | | Répondre
Nouveau commentaire