Proxima estación Esperanza

10 février 2009

Le der

Voilà, l'Ailleurs est crée, j'ai envoyé le lien à ceux qui avaient posté un commentaire ici, si j'ai oublié quelqu'un contactez moi (colonne de gauche tout en bas) et je vous répondrai, ou laissez un commentaire ici, je repasserai prendre le courrier.
Au revoir
Manu

Posté par Manu_0210 à 01:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]


09 février 2009

Fin

Je pars, marre de voir mon journal intime lu au quotidien par des gens qui me connaîssent.
Marre de voir chaque jour des drapeaux de pays où vivent des gens qui me connaissent dans les statistiques, marre de voir dans les mots clefs de recherche des indications qui montrent que c'est bien moi que l'on cherche.
C'est dur, parce que ce blog m'a apporté beaucoup de p'tit bonheur, de communication avec certains. Mais je me met à nu ici, et j'ai le droit de choisir à qui je montre tout ça.
J'ai mis en brouillon les derniers mois. Je vais certainement mettre le reste aussi. Je pourrais l'effacer, tout simplement. Mais j'aimerais garder une trace.
Merci pour vos messages, votre soutien souvent, merci surtout pour tous les rires et les conseils, et peut être qu'on se verra ailleurs... (je fais passer la nouvelle adresse des qu'il y en aura une à ceux qui ont laissé des commentaires ici).
A bientôt

Posté par Manu_0210 à 21:59 - Commentaires [15] - Permalien [#]

02 septembre 2008

Rentrée

Retour de métropole dimanche aprèm_ stop_ Rentrée bien passée_ stop _ emploi du temps similaire à celui de l'an dernier: pas cours l'aprem, cours tous les matin avec souvent une heure de trou dans la matinée, genre 4 fois sur 5...(principale adjointe j'te pisse à la raie!). Nommée prof coordonateur sans m'avoir demandé mon avis ( principale t'es qu'une truie puante, excusez moi, mon syndrome de Tourette me reprend)_ stop_ 3 classes de 3ème alors que j'en voulais que deux (bah ça encore...) mais au milieu de tout ça, j'ai la 4ème chouchou, qui devient cette année la 3ème chouchou, enfin c'est la crème de la crème des 4ème chouchou, mélangé à la crème de la crème d'une autre classe que je n'avais pas l'an dernier (on va voir ce que ça donne) _ stop encore sous le coup du décalage horaire, me réveille à 5 heures du mat alors que cette semaine je pourrais dormir jusqu'à 7 heures!_ stooooop

Posté par Manu_0210 à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 juillet 2008

Hum, hum, je rappelle aux fidèles lecteur qui ont la chance et le privilège de me connaître pour de vrai dans la vrai vie, comme je l’avais déjà dit : que si vous tombez là-dessus, évidez de me le dire, ça me coupe tout, après j’arriverai plus à écrire ! Ou alors des trucs moins drôles (parce que moi drôle sans gros mots je sais pas faire !) Et évitez de parler aux copines (qui elles aussi ont la chance et le privilège de me connaître pour de vrai dans la vrai vie) de posts qui ont été écrit sur ce blog ci ! Je vous rappelle qu’il est censée être mon secret le mieux gardé de la planète, plus mieux gardé que la cachette de Ben Laden !

Posté par Manu_0210 à 11:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juillet 2008

Le shopping

Promenade hier avec maman dans ma ville étudiante. Bon, promenade, déambulation dans les rues de magasins en magasins. J’avais oublié à quel point faire les magasins avec elle pouvait être épuisant.

J’avais oublié à quel point j’aime certaines enseignes, dans Habitation de la planète le bien connu magasin de décoration j’aurais tout acheté, on est restées une bonne heure dans Découverte et Nature, j’ai repéré une lampe torche à Dynamo, pour remplacer les lampes de poche que j’ai dans le premier tiroir de la cuisine (en cas de panne d’électricité) et dans ma voiture, et dont les piles sont mortes à chaque fois que j’ai besoin de m’en servir. J’aurais aussi craqué pour des outils de jardin miniatures parfaits pour mon petit jardinage sur le balcon (j’ai quelques plantes aromatiques en pot). Sinon, quelques shorts et tee shirts sympa dans une enseigne très connue (deux initiales avec un & entre les deux). Tout ça jusqu’à ce que je vois une jupe parfaite, comme j’en cherchais depuis des mois, et toutes celles que je voyais ne m’allaient absolument pas. En fait ce n’est pas une jupe, c’est La jupe, c’est même plus que ça, c’est une philosophie de vie. Je suis certaine que Carrie pourrait avoir cette jupe dans sa penderie, sauf que la sienne serait griffée. La mienne sans être griffée, coûtait tout de même dans les 80 euros. (« ah oui quand même »), mais grâce aux sacro saintes soldes, elle était proposée à 53 ( « 53 ? 53, mais j’ai jamais mis 53 euros dans une jupe ? une jupe d’été de surcroit, bon d’accord, en Guadeloupe je ne met QUE des vêtements d’été, et puis pour aller bosser il faut quand même que j’ai une tenue correcte, et même un peu élégante, sinon les élèves nous prennent pour des pouilleux sans le sou… l’essayer ? vous croyez ? Non, non ce n’est pas raisonnable, si je l’essayais et qu’en plus elle m’allait bien ? Ah oui, ben c’est bien ce que je pensais, ce n’est pas ma taille… ah, la fermeture éclair se baisse un peu plus ? Effectivement je rentre dedans, coup d’œil dans le miroir, et révélation… C’est MA jupe. »

Vous savez me dit la vendeuse, des tas de clientes l’ont essayée, et ça ne leur allait pas bien, mais sur vous elle est parfaite. Donc, j’ai arrêté de réfléchir, c’était ma jupe vous comprenez, on était faites l’une pour l’autre. »)

Après six heures de magasins, la crise de manque de boutiques de maman n’était toujours pas calmée. Mais il était déjà sept heures du soir et peu à peu les rideaux se baissaient. Elle a râlé contre ces français qui se couchent avec les poules, (en Espagne les magasins ferment beaucoup plus tard, surtout en été, et puis en Espagne on ne voit pas des gens diner à sept heures, et puis il y a du monde dans les rues jusqu’à onze heures…). Il a fallu en bus au parking périphérique à la ville où nous avions laissé notre voiture. Un chauffeur de bus débile nous a dit qu’il allait bien à notre parking (le parking Sud), et nous avons fait tout le tour de la ville pour nous retrouver au parking Nord, avant de refaire le tour de la ville pour aller au parking Sud. Pffffuii, le shopping, c’est du sport, je vous assure, surtout avec ma mère !

Posté par Manu_0210 à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 avril 2008

Révolte

Parfois je pense qu’on devrait faire stériliser certains parents.

Voilà, c’est dit. Par exemple, quand je suis dans le train, en train d’écouter de la musique, et qu’un charmant bambin avec du gâteau prémâché dans la main hurle sans raison apparente dans tout le couloir en collant sa main immonde sur les passagers, et que sa maman lui dit « allez mon choupinet d’amour, soit sage, tu n’es pas très gentil… »

Ou alors quand en sortie cinéma je demande poliment aux élèves « vous voulez bien vous ranger sur un seul rang s’il vous plait, vous bloquez tout le trottoir », et qu’on me répond « non je suis bien là, je ne bouge pas ! ». Dieu soit loué c’est des troisièmes, et avec un peu de chance on ne devrait pas les revoir l’an prochain.

A la réflexion, après deux heures d’un film assez difficile, beau mais plombant (Mon ami Machuca) qui parle de tolérance, de différence, d’amitié pendant lesquelles les fameux 3ème n’ont cessé de changer de place, regarder des vidéos sur leurs portable, parler à voix haute… je me demande si vu leur langage et leurs hormones en ébullition on ne devrait pas les faire stériliser aussi… Au risque de choquer, c’est mon avis, et je le partage !

C’est terrible à dire, mais je suis encore assez naïve pour croire au retour de bâton. Je me dis que tous ces gens qui ont oublié les notions de respect, d’entraide finiront un jour par le regretter amèrement.

Posté par Manu_0210 à 02:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 avril 2008

Le Whum

Quand tu vis en Gwada, il y a un truc qu’il faut aimer, c’est le Rhum. Si tu refuses un Ti-Punch chez un local, tu peux facilement passer pour une mauviette. Bon, alors le Rhum ici, il est un peu comme qui dirait « sa race de fort ». La première impression, c’est que t’as avalé de l’eau de vie Allemande, sauf qu’arrive la deuxième impression. C’est bon. C’est parfumé.

En Gwada il y a plein de marques de rhum : Le Damoiseau, Le Longueteau, Le Montebello, Le Reimoneink, le Domaine de Severin, le Bologne (le plus vendu) plus les rhums de Marie-Galante, qui titrent tout de même à 59° : Bielle, Domaine du Père-Labat, et Domaine de Bellevue. Dans tout ça, vous me direz, lequel est le meilleur ? Bon, alors il faut savoir que pour un guadeloupéen, le meilleur, c’est celui qui est produit chez lui, dans la distillerie la plus proche. Moi au début, je trouvais qu’ils arrachaient tous autant les uns que les autres, mais ça doit faire trop longtemps que je suis ici, parce que maintenant j’ai une préférence pour Le domaine de Severin, mon préféré en Guadeloupe continentale et pour le Bielle : celui que je préfère entre tous.

Si tu demandes à un guadeloupéen, le rhum est un produit miracle, ça soigne le rhume, les douleurs articulaires, le mal de gorge, enfin, bon, je suis quand même pas sûre que ça soigne la cirrhose du foie… Je dois bien avouer que l’autre jour j’avais un affreux bouton au fond de la gorge, j’ai passé un coton-tige imbibé dans du rhum dessus, et ben mon bouton est parti !

Pour ceux qui ne sauraient pas, je vis dans un haut de villa, juste au dessus de mes propriétaires qui sont antillais. C’est un petit couple de retraités adorable. Ils s’appellent monsieur et madame Quatre-quarts, en fait il ne s’appellent pas vraiment comme ça, ils ont le nom d’une autre pâtisserie, mais pour des raisons d’anonymat…

Monsieur Quatre-quarts est très marrant, parce qu’il aime beaucoup le rhum. Par contre, il boit jamais tout seul, ça non, c’est pas son genre, il boit avec ses amis… Le truc, c’est que ces amis passent tous les jours à la maison. Je vous disais, le ti-punch, ça arrache un peu la gueule, ici, il appellent ça un CRS (citron, rhum, sucre). Alors moi vous voyez, quand je prend l’apéro chez mes propios, je tente de me faire un CrS, avec beaucoup de citron, et beaucoup de sucre, mais faut la jouer discret. Parce que tu vois, sinon tu passes encore pour une métro( une métropolitaine, c'est comme ça qu'on appelle les blancs ici) qui ne sait pas boire, moi plusieurs fois déjà, on m’a dit que je mettais trop de sucre et de citron, et quand je réponds « oui mais j’aime bien comme ça », je sens bien peser ce regard sur moi, vous savez, ce regard qui dit « petite nature va ! ». Monsieur Quatre-quarts, il dit que « le whum agwicole il est natiwel. Il n’y a wien de plus natiwel», et que ce qui saoule, «c’est le citwon et le sucwe », quand aux glaçons, n’en parlons même pas, et « les jus de fruits dans le whum c’est le piwe, c’est ça qui donne mal à la tête ». L’autre jour j’avais mal à la tête, alors Monsieur Quatre-quarts m’a dit « pwend donc un Ti-Punch Manu», ça soigne tout j’vous dis. Madame Quatre-quarts elle dit qu’il ne faut pas écouter les bêtises de son mari, et de prendre plutôt de l’ibuprofène si j’ai mal à la tête, enfin, de « l’ibupwofène »Lui, il dit que Monsieur Quatre-quarts il est confit dans le rhum.

Monsieur Quatre-quarts il fait aussi du punch coco. Ca c’est super bon. Parfois je prend un punch coco. Monsieur Quatre-quarts aussi, il en prend un, pour accompagner son Ti-punch, mais bon, il remet une rasade de rhum pur dedans, parce que sinon c’est pas assez fort.

On a tord de sous-estimer la force du rhum antillais. Pendant les vacances avec Lui j’ai pris un planteur au restau, pourtant, un planteur, c’est plein de jus de fruits ! Et ben j’étais complètement paf après UN SEUL planteur ! Je disais plein de conneries, et Lui était mort de rire. Moi je trouvais pas ça drôle, parce qu’on était dans un restau sur la plage, et pour retourner à la serviette c’était pas facile avec toutes les racines par terre.

Il a peut être raison monsieur Quatre-quarts, le rhum, faut le boire « puw, c’est les jus de fwuits qui saoulent ! »

Posté par Manu_0210 à 00:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 mars 2008

Pour répondre (enfin) à Diane

J’ai du mal à en parler, à raconter, et pourtant avant je racontais le quotidien, l’anecdotique, je le fais toujours, pour parler du boulot. Mais là je sais pas. D’abord j’ai peur de dénigrer, de vexer, ensuite, et bien ça me fait mal, de l’aimer tellement, alors que finalement, je la connais si peu, et puis tout passe si vite que je m’enivre de chaque seconde.

Ca fait sept mois maintenant. Tout d’abord, j’aime ma vie ici, j’aime mon appart, bien plus vaste que mon petit studio en France. J’aime mon collège, malgré ces défauts, j’aime mes collègues, et dans l’ensemble j’aime beaucoup mes élèves. J’aime les amis que je me suis faits, les sorties restau/cine/théatre, la salsa, les petits repas entre copines avec S.

Et puis, surtout, j’aime l’île, les îles, les plages de Grande-Terre, les fruits, la jungle en Basse Terre, les doudous qui vendent du sobé coco sur les plages, le gout fort et parfumé du Rhum. J’aime rouler sur les petites routes de Guadeloupe, j’aime me poser sur une plage avec un bouquin, j’aime tant de choses, et j’ai un pincement à chaque fois que je pense que je n’en ai plus que pour quelques mois.

Il y a beaucoup de on dit sur la Guadeloupe.

On m’avait dit :

Les antillais sont dragueurs

Les antillais sont racistes

La Guadeloupe c’est très sale

La Guadeloupe tu aimes ou tu détestes.

La Guadeloupe c’est très cher.

Ah ouhais ? Tu pars en Guadeloupe, ben ça va être cool le taf là-bas…

Les guadeloupéens boivent beaucoup de rhum

Les bananes c’est les meilleures du monde.

Les Saintes c’est le paradis

En Guadeloupe tu vas aller à la plage tous les jours

Mais on ne m’avait pas dit :

Que les Antillais sont fous, mais fous de cyclisme

Qu’en Guadeloupe beaucoup de métro(politains) sont là parce qu’ils fuient quelques chose

Que le racisme peut être dirigé par une personne noire, contre une personne noire mais à la peau plus sombre.

Qu’à la radio, à part France Inter, pour écouter autre chose que du zouk faut se lever tôt !

Que je tuerais pour voir un film français au ciné, et je ne parle même pas de cinéma d’art et d’essai.

Que je prendrais autant de plaisir à aller au théâtre de l’archipel à Basterre.

Alors voilà, je vais essayer, point par point, de confirmer ou d’infirmer

Posté par Manu_0210 à 03:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 février 2008

Casse toi!

Non, cette histoire ne se passe pas dans un salon de l’agriculture. Elle se passe dans une salle de classe, dans un collège de Guadeloupe.

Profette est assise au fond de la classe, au tableau, un adolescent tremblotant tente de montrer qu’il est capable de parler pendant deux minutes en espagnol, il est en train de faire un bulletin météo à partir d’une carte murale de l’Espagne couverte de soleils, nuage températures… Sur sa droite, Yoan n’arrête pas de se retourner, bavarder, se moquer du pauvre bougre qui bafouille au tableau. Elle prévient Yoan « écoute Yoan, tu continues comme ça, tu fais encore une remarque déplacée et tu vas finir l’heure en permanence avec un rapport ! C’est bien clair ? » Yoan réponds, « oui madame », mais continue son manège. Profette est de plus en plus excédée, d’autant plus qu’au tableau Yaël a mal préparé son intervention, il bafouille de plus en plus et a des gouffres de mémoire. Profette le sermonne et lui dit « tu peux aller t’asseoir » et Yoan de rajouter « ouhais c’est ça, casse toi ! »

Pour Profette, c’est la remarque de trop, s’ensuit une demande de carnet, que Yoan n’a soit disant pas comme d’habitude, puis le renvoi promis avec un rapport.

C’est n’est que le lendemain que j’ai appris le « casse toi alors pauvre con » de notre président, oui celui là même qui trouve que le respect s’est perdu, celui là même qui veut passer la racaille au kacher. Et bien rassurez vous cher président, dans les collèges de notre belle France, les profs estiment qu’il est de leur devoir d’enseigner le respect, et un casse-toi peut donner lieu à un renvoi de cours, même quand on n’y a pas ajouté « pauvre con »… A bon entendeur !

Posté par Manu_0210 à 01:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 février 2008

Procrastinatrice professionnelle

J’ai un problème

Je procrastine. J’ai toujours été comme ça. Du genre à envoyer ma déclaration d’impôts à la dernière minute, à rendre les films en retard au vidéo club, à attendre 2 mois avant de larguer un mec dont je ne voulais plus, à avoir des amandes majorées, j'en passe et des gratinées.

Quand j’étais étudiante je vivais un calvaire. Je souffrais pendant des semaines de ne pas arriver à me mettre au travail, et arrivée à proximité de l’échéance je travaillais jour et nuit la peur au ventre, en me maudissant de ne pas avoir commencé à travailler plus tôt. Ca donnait lieu à de longues nuit de révisions, et par je ne sais quel miracle j’obtenais mes examens du premier coup (probablement parce que dans le même temps je ne taillais pas les cours, j’allais aux TD et j’ai une intelligence supérieure… ça va j’déconne). A force de procrastiner j’ai quand même mis deux ans à avoir ma maîtrise, et j’ai n’ai eu le capes qu’à la seconde tentative (et peut être aussi parce que c’est un peu « sa race de dur » le capes…)

Depuis que je suis prof, et ben… et ben pourquoi ça changerait ? Je remplis mes bulletins à la dernière minute, le pire c’est que l’urgence me donne des ailes et je suis beaucoup plus efficace en situation de stress. Je suis souvent très inspirée dans mes bulletins. Je prépare le sujet d’une interro la veille de l’interro, et pas au début de la séquence comme voudrait qu’on le fasse les Institutions (iuphme, IPR et tout le tintouin) et évidement, je commence à corriger un paquet de copies à dix heures du soir, en me disant : «  et merde, encore une nuit de cinq heures de sommeil ! »

Et là, ce soir, surprise, alors que j’allais me mettre à corriger un paquet, que vois-je ? Du stylo rouge, des notes… Mais bon sang ! Je l’ai déjà corrigé ! Alors j’étais tellement contente que je me suis mise à écrire un post, et là, il est déjà dix heures et demi, faut que j’aille me coucher parce que demain je me lève à cinq heure et demi, mais je sais pas… Je traine, je range des choses, je prépare mon sac… Je procrastine vous dis-je !

Posté par Manu_0210 à 04:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]