12 juillet 2008

Le shopping

Promenade hier avec maman dans ma ville étudiante. Bon, promenade, déambulation dans les rues de magasins en magasins. J’avais oublié à quel point faire les magasins avec elle pouvait être épuisant.

J’avais oublié à quel point j’aime certaines enseignes, dans Habitation de la planète le bien connu magasin de décoration j’aurais tout acheté, on est restées une bonne heure dans Découverte et Nature, j’ai repéré une lampe torche à Dynamo, pour remplacer les lampes de poche que j’ai dans le premier tiroir de la cuisine (en cas de panne d’électricité) et dans ma voiture, et dont les piles sont mortes à chaque fois que j’ai besoin de m’en servir. J’aurais aussi craqué pour des outils de jardin miniatures parfaits pour mon petit jardinage sur le balcon (j’ai quelques plantes aromatiques en pot). Sinon, quelques shorts et tee shirts sympa dans une enseigne très connue (deux initiales avec un & entre les deux). Tout ça jusqu’à ce que je vois une jupe parfaite, comme j’en cherchais depuis des mois, et toutes celles que je voyais ne m’allaient absolument pas. En fait ce n’est pas une jupe, c’est La jupe, c’est même plus que ça, c’est une philosophie de vie. Je suis certaine que Carrie pourrait avoir cette jupe dans sa penderie, sauf que la sienne serait griffée. La mienne sans être griffée, coûtait tout de même dans les 80 euros. (« ah oui quand même »), mais grâce aux sacro saintes soldes, elle était proposée à 53 ( « 53 ? 53, mais j’ai jamais mis 53 euros dans une jupe ? une jupe d’été de surcroit, bon d’accord, en Guadeloupe je ne met QUE des vêtements d’été, et puis pour aller bosser il faut quand même que j’ai une tenue correcte, et même un peu élégante, sinon les élèves nous prennent pour des pouilleux sans le sou… l’essayer ? vous croyez ? Non, non ce n’est pas raisonnable, si je l’essayais et qu’en plus elle m’allait bien ? Ah oui, ben c’est bien ce que je pensais, ce n’est pas ma taille… ah, la fermeture éclair se baisse un peu plus ? Effectivement je rentre dedans, coup d’œil dans le miroir, et révélation… C’est MA jupe. »

Vous savez me dit la vendeuse, des tas de clientes l’ont essayée, et ça ne leur allait pas bien, mais sur vous elle est parfaite. Donc, j’ai arrêté de réfléchir, c’était ma jupe vous comprenez, on était faites l’une pour l’autre. »)

Après six heures de magasins, la crise de manque de boutiques de maman n’était toujours pas calmée. Mais il était déjà sept heures du soir et peu à peu les rideaux se baissaient. Elle a râlé contre ces français qui se couchent avec les poules, (en Espagne les magasins ferment beaucoup plus tard, surtout en été, et puis en Espagne on ne voit pas des gens diner à sept heures, et puis il y a du monde dans les rues jusqu’à onze heures…). Il a fallu en bus au parking périphérique à la ville où nous avions laissé notre voiture. Un chauffeur de bus débile nous a dit qu’il allait bien à notre parking (le parking Sud), et nous avons fait tout le tour de la ville pour nous retrouver au parking Nord, avant de refaire le tour de la ville pour aller au parking Sud. Pffffuii, le shopping, c’est du sport, je vous assure, surtout avec ma mère !

Posté par Manu_0210 à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le shopping

Nouveau commentaire